Basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec
QUESTIONS, MYTHES, LÉGENDES ET VÉRITÉS

Plusieurs demi-vérités, mythes et légendes circulent sur cet édifice. Vérifiez vos connaissances en lisant ce qui suit.

Église, cathédrale, basilique, primatiale, c’est quoi la différence ?       

Notre-Dame est d’abord une église paroissiale, comme à peu près toutes les églises au Québec.

C’est aussi une cathédrale car c’est l’église de l’évêque de Québec. (Celui-ci porte le titre d’archevêque car le diocèse de Québec s’est divisé pour donner d’autres diocèses.)

Elle reçut le titre de Basilique en 1874 à l’occasion des fêtes du deuxième  centenaire du diocèse. Ce titre de Basilique reconnait son importance marquée dans la vie de l’Église en Amérique du Nord.

Elle peut aussi recevoir l’appellation (mais ce n’est pas un titre) de primatiale car l’évêque de Québec est le primat de l’Église catholique au Canada et, par extension, son église est dite primatiale.

L’archevêque actuel de Québec est monsieur le cardinal Gérald-Cyprien Lacroix.

 

Quel beau décor magnifique tout en or !

Vous faites erreur. Le baldaquin est une structure d’acier et de plâtre recouverte d’une mince feuille de laiton contenant un faible pourcentage d’or en alliage. Les autres structures dorées de la cathédrale sont recouvertes soit de feuille d’or soit de bronzine, une peinture contenant 3% de poudre d’or. L’aspect de cette peinture s’approche plus du bronze que de l’or véritable.

Le décor que l'on voit maintenant est  identique au précédent réalisé par les Baillairgé.

C’est assez vrai dans l’ensemble. Mais certains détails ont été faits différemment dont les ciels du plafond qui n’existaient pas au XIXe siècle.

Le Trésor de la cathédrale aurait disparu dans l’incendie de 1922.

Heureusement non! La cathédrale a brûlé avec son contenu, mais les prêtres et les personnes qui les aidaient ont eu le temps de vider les sacristies et de prendre quelques pièces à l’intérieur de la Basilique durant l’incendie. Toutes les archives et les œuvres qui étaient au presbytère ont été épargnées car celui-ci n’a pas brûlé. Par bonheur, l’autel de la Sainte-Famille a été préservé du feu de 1922.

La cathédrale a donc un Trésor de plus de 800 pièces : orfèvrerie, peintures, sculptures, broderies, et un très riche patrimoine documentaire datant de l’époque de la Nouvelle France, dont les plus vieux registres de l’Amérique française. La plupart de ces trésors sont confiés à des musées qui assurent leur conservation dans des conditions adéquate.

La lampe du sanctuaire de la nef centrale aurait été offerte par le roi Louis XIV.

Vous avez une partie de la vérité. Mais la lampe « offerte par Louis XIV » n’est pas celle dont vous parlez ; elle est située dans le bas côté droit, devant l'autel de la Sainte-Famille, près du tombeau de saint François de Laval. Cette deuxième lampe réalisée par un orfèvre français date bien de l'époque du Roi-Soleil.

 

Les tableaux de la Basilique ont été volés en 1990.           

Seulement sept tableaux ont été volés en 1990 dont quelques orignaux du XVIIIe siècle. Six des sept tableaux ont pu être récupérés en 1997 à la suite d’une enquête policière. Le septième a été détruit pas les voleurs.

Les quelques tableaux issus du fonds Desjardins ont péri lors de l’incendie de 1922.

La collection de tableaux de Notre-Dame contient une cinquantaine de tableaux anciens dont environ la moitié sont des originaux. Plusieurs d'entre eux ont laissé place à des écrans qui permettent aux personnes assises dans les bas-côtés de voir l'action liturgique qui se déroule dans le choeur.

 

L’orgue de la tribune est-il l’orgue original ?          

Non. Louis Joliette ne jouait pas sur cet orgue qui est le sixième ou le septième des orgues de la cathédrale, selon la façon de compter. Fabriqué par la maison Casavant après l’incendie de 1922, il a été profondément remanié et enrichi par les facteurs d’orgue Guibault-Thérien en 1983.

Le banc du gouverneur : est-ce celui avec l’image de Champlain ?      

Le banc du gouverneur est le premier banc en avant, à droite, dans l'allée centrale.

Le grand banc dont vous parlez, le banc d’œuvre, est le banc des marguilliers qui sont les administrateurs de la paroisse. Champlain est représenté comme une bon modèle d’administration et comme le fondateur civil de Notre-Dame.

Avant l’arrivée de l’évêque en Nouvelle-France, avec la bénédiction des Jésuites, le représentant du roi, lui-même représentant de Dieu selon la conception de l’époque, avait pris l’habitude de s’asseoir dans le chœur avec les ministres du culte. Mgr de Laval trouve que cela ne convient pas aux usages liturgiques. C’est le roi Louis XIV lui-même qui tranche la question : maintenant qu’il y a un évêque, le gouverneur occupera la première place dans la nef. Encore aujourd’hui, ce banc est réservé à celui qui occupe cette fonction.


Qui sont les personnes enterrées dans la crypte?

La crypte contient en plus de quelques gouverneurs français et des évêques, environ mille personnes (importantes ou pas) qui ont été enterrées sous la cathédrale jusqu’en 1877. Depuis, seuls des évêques et des prêtres y sont accueillis pour leur dernier repos.

Le corps de Champlain est peut-être sous la basilique, rien ne nous permet de le confirmer ni de l’infirmer. Et NON le fantôme de Champlain n’hante pas la cathédrale, ni aucun fantôme d’ailleurs. La Basilique est probablement l’endroit le plus paisible de tout le Vieux-Québec !

 

Saint François de Laval repose dans la crypte de la cathédrale.           

Vous faites erreur. Les ossements de saint François de Laval, premier évêque de Québec sont inhumés sous son gisant dans la chapelle funéraire qui lui est dédiée et on ne peut les voir.

© 2015 Paroisse Notre-Dame de Québec. Tous droits réservés / All rights reserved.

* Toutes les photos sont de Daniel Abel / All pictures are from Daniel Abel * 
et sont la propriété de la paroisse Notre-Dame de Québec

Conception : Samuel Samson, solutions intelligentes pour organismes religieux et caritatifs.